À l’aventure… sur la terre ferme !

À l’aventure… sur la terre ferme !

Plus de la moitié du territoire sesimbrai est classée réserve naturelle. Le Parc Naturel d’Arrábida, le Petit Lac (Lagoa Pequena), ont reçu ce classement pour leur importance environnementale de premier ordre. Ouverts au public, vous pouvez vous y rendre pour un contact direct avec la nature. Et pour les activités – promenades, trail, ornithologie, VTT – vous avez l’embarras du choix !

VTT

Près de la côte, terres et bosquets sont parsemées de chemins sinueux, en terre battue et avec parfois quelque dénivelé. Un environnement parfait pour le VTT, où l’activité physique se double du contact direct avec la nature. La zone du Cap Espichel est l’une des plus fréquentées par les VTTistes, tant pour les débutants qui restent en général sur les chemins de terre battue que pour les cyclistes plus expérimentés capables de s’aventurer sur des sentiers plus techniques. Quel que soit le niveau, tous les pratiquants du lieu partagent une même chose : un environnement magnifique à deux pas de la mer.

Escalade et descente en rappel

Être dans le vide, le long d’une falaise, suspendu par une corde au-dessus de trente mètres de vide. En contrebas, le bleu-turquoise de l’océan. À Sesimbra, l’escalade et la descente en rappel sont des expériences pas comme les autres. Parmi les falaises qui longent l’océan sur la majeure partie de la côte, plusieurs ont des spots très adaptés tant à l’escalade qu’au rappel. De nouveau, certaines sont adaptées aux débutants tandis que d’autres s’avèrent un peu plus techniques.

Spéléologie

En marchant dans la serra, sur les collines, on songe rarement à ce qu’il y a au-dessous de nos pieds. Certaines serras cachent pourtant des grottes et des cours d’eau souterrains d’une beauté impressionnante. C’est le cas à Sesimbra, dont le sous-sol est parsemé de grottes reconnues par les spéléologues du monde entier et aujourd’hui dûment identifiées par le Centre de Spéléologie de la Côte d’Azur du Portugal. Attention : pour visiter ces espaces, il est généralement nécessaire d’être accompagné par un guide ou un spécialiste et d’être équipé comme il se doit.

Golf

Le rythme effréné de la société moderne et d’un monde du travail stressant donne envie, parfois, de se reposer. Plus encore : il donne envie de s’évader, de se ressourcer, dans des activités où l’on peut à la fois se relaxer et exercer concentration, mémoire et flexibilité. Le golf réunit toutes ces caractéristiques. Apprécié d’un public parfois restreint, mais toujours fidèle, il demeure l’un des piliers du loisir et du tourisme sesimbrai, et les green situés entre la mer et la serra ont tout l’espace et la tranquillité nécessaires pour bien pratiquer.

Sentiers pédestres

Au Cap Espichel et à la Serra do Risco, on ne saurait marcher un certain temps sans tomber sur l’un ou l’autre sentier. Ces lieux sont excellents pour qui aime cheminer, tant pour le paysage que pour la diversité des parcours. Des sentiers très discrets, dissimulés par la végétation et connus des seuls guides ou randonneurs expérimentés, permettent de rencontrer des espèces uniques au monde.

Certains parcours sont bien balisés et même indiqués sur des cartes de l’office du tourisme, comme le Chã dos Navegantes, les Maravilhas do Cabo (« merveilles du cap ») ou la Rota de Cezimbra – Do Castelo à Ribeira.

Randonnée

En seulement quelques années d’existence en Europe, le trail a acquis une très grande popularité. Cette variante tout-terrain de l’athlétisme, où les athlètes parcourent des zones à fort dénivelé ou difficiles d’accès, en passant surtout par des chemins de terre et des sentiers, se pratique très bien à Sesimbra où la géographie s’y prête excellemment. Au début du mois de juin a lieu l’ultra-trail de Sesimbra, dont le parcours de près de 60km attire des athlètes entraînés et motivés.

Observation d’oiseaux (ornithologie)

L’observation d’oiseaux, également appelée ornithologie ou birdwatching en anglais, serait l’apanage d’environ 80 millions de personnes dans le monde. L’une des rares sciences encore largement pratiquées par des amateurs, elle est très prisée au Portugal, pas nécessairement des locaux, mais d’un très grand nombre de touristes venant surtout pour cela dans un pays où les zones d’observation sont légion. Sesimbra dispose de deux zones officiellement classées, le Petit Lac (Lagoa Pequena) et le Cap Espichel, qui sont chaque années plus prisées des biologistes, photographes et autres adeptes de nos amis à plumes. Le Petit Lac est remarquable par la diversité des oiseaux forestiers qui y vivent, tandis que le Cap Espichel, avec ses falaises, ses grosses forêts et ses plaines ouvertes, est un point de passage privilégié pour les oiseaux migrateurs et un lieu de vie pour plusieurs espèces nichant dans ses falaises, notamment le faucon pèlerin.


Explorer les autres catégories